L'immobilier d'exception depuis 1864

Plus de 150 années dédiées à faire de vos rêves une réalité

Il était une fois un jeune jardinier britannique passionné qui décida de tenter sa chance sur la Côte d'Azur. Son nom : John Taylor. Dès son arrivée sur la célèbre Riviera française à l'âge de 20 ans, un savant mélange de fatalité et d'heureux hasard le lia à jamais à l'histoire des relations cordiales franco-britanniques et à l'essor du tourisme de luxe dans le sud de la France.

Lord Brougham découvrit le charme et l'attrait de Cannes en 1834. Son enthousiasme et sa passion pour cette région devinrent rapidement célèbres et Cannes se mit alors à séduire la riche aristocratie anglaise.

Le petit village de pêcheurs allait vite devenir très densément peuplé et imposant, de somptueuses villas faisant leur entrée aux quatre coins de la ville. La réputation de Cannes s'est ainsi mise à attirer les plus riches membres du Clergé, dont le plus influent n'était autre que Thomas Robinson Woolfield. M. Woolfield devint très actif au sein de la communauté et contribua à des développements de taille, à l'image de la première église anglicane.

Lord Brougham et M. Woolfield jouèrent un rôle majeur dans l'avancement de la région, mais malgré leurs efforts, ils ne restèrent que de simples amateurs. Un véritable professionnel était de mise. Un nombre croissant de riches Anglais cherchaient à acquérir un bien sur la très prisée Côte d'Azur, mais le manque de professionnels dans ce domaine, assurant les fonctions d'intermédiaires entre les individus désireux de concrétiser la vente de leur terrain non exploité et ceux en quête d'une propriété d'exception, ne faisait que ralentir la prospérité de la région. Cette absence créa le besoin. La mission la plus remarquable de M. Woolfield sur la Côte d'Azur a consisté à trouver l'homme de la situation.

La quête des propriétés les plus prestigieuses venait ainsi de commencer.

C'est en 1854, à l'âge de 20 ans, que John Taylor fut contacté par M. Woolfield pour assurer les fonctions de jardinier dans son domaine cannois. C'est à cette période qu'il commença à s'intégrer au sein de la haute société.

Le savoir-faire de John Taylor devint évident aux yeux des personnes souhaitant acquérir un lieu de vie sur la célèbre Côte d'Azur, et grâce à sa ruse et à son flair, il s'imposa rapidement comme la référence de l'immobilier de prestige.

Son talent d'entrepreneur tout à fait unique lui permit de devenir un véritable pionnier en ouvrant sa première agence immobilière en 1864, à l'âge de 30 ans.

Sa formidable réputation et son immense succès le conduisirent à être nommé Vice-consul britannique à Cannes, puis membre de l'Ordre royal de la Reine Victoria, avant de devenir, en 1884… Sir John Taylor. 2 ans plus tard, son fils Walter s'associa avec son admirable père. Dans un véritable esprit de famille, le fils de Walter, Jack, prit lui aussi part à cette grande aventure. John Taylor a géré un exceptionnel portefeuille pour la noblesse et la classe politique britanniques, françaises et américaines, entre autres le Prince de Galles, le roi Édouard VII, la famille royale française, Lord Brougham et William Gladstone.

L'entreprise a poursuivi son expansion en conquérant Nice, Monaco, Saint-Jean-Cap-Ferrat, Saint-Tropez, mais également en établissant son siège sur la Croisette à Cannes.

La fille de Jack, Jacqueline, accompagnée de son époux, George Montagu, dirigea l'entreprise après la Seconde Guerre mondiale et développa également plusieurs nombreux programmes immobiliers spectaculaires à Cannes. Grâce au talent hors du commun de cette famille, John Taylor a attiré les membres de la haute société et des célébrités…

… telles que Elizabeth Taylor, Richard Burton, Gregory Peck, Henry Fonda, Eddie Barclay et Gianni Agnelli

Une dimension internationale

Durant les années 1990, Michel Pastor a fait l'acquisition de John Taylor. En 2006, perpétuant ainsi l'héritage exceptionnel et l'esprit de famille de John Taylor, Michel Pastor nomma sa fille Delphine Pastor Présidente du Groupe. Depuis, l'entreprise s'est développée à l'international en ouvrant récemment des agences à Courchevel, Megève, Paris, Genève, Gstaad, Londres, et Doha.

En 2002, et au moment où le marché de la vente aux enchères devient très compétitif, l'entrepreneur Nicolas Orlowski rachète Artcurial, et, à travers ses initiatives, en fait rapidement la première maison de vente aux enchères française spécialisée dans plus de vingt-cinq domaines d'art et d'antiquité. Artcurial devient alors l'un des principaux acteurs internationaux sur le marché de l'Art et créé un partenariat avec John Taylor dès 2013.

Succédant à Delphine Pastor qui dirigea avec succès le groupe durant plus de 10 ans, Artcurial rachète le groupe John Taylor en novembre 2017, lui permettant ainsi d'offrir à sa clientèle internationale un service global, et d'amplifier et accélérer les synergies des deux Maisons.